Image1

La France a une longue tradition d’exploitation forestière. 

Ses premières traces remontent à la période gauloise. La Forêt française couvre aujourd’hui environ 30% du territoire, c’est-à-dire le double de la surface qu’elle occupait en 1850. C’est un patrimoine familial (80% des Forêts sont privées), qui se transmet de génération en génération, pour le rendement généré (coupes de bois et loyer de chasse) et la valorisation de l’actif détenu (évolution en fonction du marché des Forêts et pousse naturelle des peuplements). C’est dans cette tradition que s’inscrit France Valley : construire un patrimoine tangible, rentable, diversifié, décorrélé des marchés financiers, tout en bénéficiant des avantages fiscaux qui y sont liés.

Contactez France Valley, Société de Gestion de référence des Groupements Forestiers
France Valley, Société de Gestion agréée par l’AMF, travaille en partenariat avec de nombreux Conseillers en Gestion de Patrimoine et Banques Privées, grâce auxquels elle est devenue le leader de ce secteur en 2015.

Nous contacter


3 RAISONS   pour investir dans les Groupements Forestiers


.
Groupement Forestier d'Investissement
..Investir dans un actif qui nous parle et qui porte des valeurs

En 1950, les agriculteurs qui étaient les propriétaires des forêts représentaient 30% de la population active. Ce chiffre est de 3% aujourd’hui. Pourtant, bien des français conservent cet attachement à la terre, à leur région d’origine, fût-elle lointaine. L’investissement forestier répond à ce besoin de retour aux sources, d’investissement de bon sens pratiqué depuis des générations.

.Groupement Forestier d'Investissement ..Un investissement rentable, décorrélé des marchés financiers

En 2008, le prix de l’hectare de forêt n’a pas été impacté par la crise financière. Ni à la baisse, ni à la hausse. Par ailleurs, la valeur de la forêt, c’est un peu de foncier et beaucoup de bois, et cette valeur progresse tous les ans inexorablement : en moyenne de 2% par an grâce à l’accroissement naturel des peuplements.

.Groupement Forestier d'Investissement ..Bénéficier du cadre fiscal privilégié des Groupements Forestiers
 transmission2  réduction ISF 2 .irpme
Le dispositif connu sous le nom d’amendement Monichon existe depuis 1930. Il permet, en contrepartie de l’engagement pris par le Groupement Forestier de gérer durablement la forêt, de bénéficier d’une exonération d’ISF et de droits de transmission (succession ou donation) à hauteur de 75% de la valeur des forêts détenues. La Loi TEPA votée en 2008 permet de réduire l’ISF de 50% du montant investi dans un Groupement Forestier, en contrepartie d’une durée de blocage de 5 ans1/2 et d’un risque de perte en capital. L’investissement est limité à 90.000 euros. C’est le même dispositif que pour l’investissement dans les PME, mais avec un couple risque rendement très différent. Le dispositif IR PME (dit « Madelin ») permet d’investir dans un Groupement Forestier et de réduire l’Impôt sur le Revenu à hauteur de 18% de l’investissement réalisé, en contrepartie d’une durée de blocage de 5 ans1/2 et d’une risque de perte en capital. L’investissement est limité à 100.000 euros pour un couple et à 50.000 euros pour une personne seule et par le plafonnement global des niches fiscales de 10.000 euros. Par contre l’excès investi est reportable pendant les quatre années suivantes.


 

d
Découvrez notre site thématique dédié aux Groupements Forestiers
Tout sur le Groupement et l’Investissement Forestier

Voir le site

a

Interview par BFM Business

« Les Groupements Forestiers

Un placement traditionnel méconnu »

a



Attention, l’investissement dans les groupements forestiers présente des risques spécifiques :

L’investissement dans des parts de Groupements Fonciers Forestiers (GFF) est réservé aux personnes susceptibles, par leur connaissance et leur souci de diversification des placements financiers, de prendre en compte les particularités de cette forme d’investissement. L’investissement dans des parts de GFF présente un certain nombre de risques, notamment les risques suivants :

Risque de perte d’une partie ou de la totalité du capital : le GFF n’offre pas de garantie en capital ; ce type d’activité connaîtra les évolutions et aléas du marché de la sylviculture ; par ailleurs s’agissant d’une société civile, les Groupements Forestier n’offrent pas la limitation aux apports de la responsabilité des associés.

Risques d’exploitation et sur les revenus : exposition à un risque de perte, lié notamment à la variation de la production en qualité, en volume et en valeur, le prix du bois n’étant pas constant dans le temps. En outre, l’exploitation forestière est soumise aux aléas climatiques tels que les tempêtes, le gel, la grêle, les incendies et, de manière générale, les catastrophes naturelles ainsi que les risques phytosanitaires. Le Groupement est également exposé à un risque de perte de marchés et un risque de mévente du produit des coupes de bois, lesquels peuvent dégrader les revenus ;

Risque de liquidité : la liquidité est fonction des demandes de souscription ou d’acquisition de parts enregistrées par le Gérant. Aucune garantie ne peut être apportée sur le délai de revente des parts ou sur le prix de cession.

L’attention des souscripteurs est attirée sur le fait que, en contrepartie de réductions d’impôts, ses fonds sont soumis à une contrainte de blocage. Les investisseurs potentiels sont invités à consulter leurs propres conseils préalablement à leur investissement dans des parts de GFF, notamment afin d’appréhender leur situation fiscale particulière. La législation fiscale en vigueur à ce jour est susceptible d’évoluer.

Pour toute question sur l’année blanche 2017 liée au prélèvement à la source de l’impôt sur les revenu de 2018, les réduction d’IR deviennent des crédits d’impôts remboursés par l’Etat. Vous pouvez consulter notre site de référence sur ce sujet : www.impots2017-anneeblanche.org



 

.
Logo les echos bourse
.Partenariat entre France Valley et la Banque Conseil en Gestion de Patrimoine UFF. Consultez l’article en cliquant ICI
..
logo toutsurlesimpôts
.La création des Groupements Forestiers d’Investissement analysée avec France Valley. Consultez l’article en cliquant ICI
.Logo MVVA .Consultez l’article du mensuel Mieux Vivre Votre Argent sur l’investissement forestier en cliquant ICI
.Logo Agefi .France Valley devient Société de Gestion de Portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Cliquez ICI
.le figaro logo .Le Figaro Magazine a consulté France Valley pour réaliser son article sur l’investissement dans les Groupements Forestiers. Consultez l’article en cliquant ICI
.assfor logo .France Valley est membre de l’Association des Sociétés et Groupements Fonciers et Forestiers (ASFFOR) qui réunit les investisseurs institutionnels de la forêt. A ce titre, France Valley s’est engagée à en respecter la charte de déontologie, que vous pouvez consulter en cliquant ICI
 Anacofi France Valley est partenaire des CIF affiliés à l’ANACOFI, Syndicat professionnel représentant les Conseils en Gestion de Patrimoine. France Valley dispense une formation validant 3 heures pour ses adhérents.


Conformément à l’article L. 411-1 du Code Monétaire et Financier, la souscription de parts de Groupements Forestiers ne constitue pas une offre au public de titres financiers, s’adresse à un cercle restreint d’investisseurs agissant pour compte propre et ne donne pas lieu à un prospectus soumis au visa de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Les Groupements Forestiers d’investisseurs doivent être gérés par une Société de Gestion agréée par l’Autorité des Marchés, et dotés d’un Dépositaire. À ce jour, l’AMF ne régule par contre pas les Groupements Forestiers eux-mêmes (uniquement leur Société de Gestion) sur lesquels elle n’exerce aucun contrôle, protection dont les investisseurs ne bénéficient donc pas.