Investissement Forestier

France Valley, référence des Groupements Forestiers

France Valley est le premier investisseur forestier privé. Avec 10.000 hectares gérés, répartis sur plus de 70 forêts partout en France, de toutes essences et de toutes maturités, les Groupements Forestiers  de France Valley sont devenus un outil de gestion patrimoniale pour plus de 4.500 investisseurs privés et institutionnels.

Pour diversifier son patrimoine avec un actif décorrélé des marchés financiers, avec une faible volatilité, tout en prenant en compte ses risques (risque de perte en capital, rendement modeste, risques naturels), les Groupements Forestiers sont un outil pertinent. Ils permettront également de préparer sa succession ou réduire son Impôt sur le Revenu (en contre partie du risque de perte en capital et d’une durée de blocage des parts), sans augmenter son exposition à l’IFI.

Groupements Forestiers

Guide de l'investisseur (édition 2019)

Carte des forêts de nos Groupements Forestiers

3 raisons d'investir dans les Groupements Forestiers

Investir dans un actif qui porte des valeur

La forêt est essentielle à notre avenir. Elle capte 18% de émissions de CO2 nationales, abrite la majorité de sa biodiversité, filtre l'eau des sols, préserve nos paysages. Elle a aussi une fonction économique pour une filière qui représente 450.000 emplois. Enfin, individuellement, on peut vivre de l'exploitation d'une forêt grâce aux générations qui nous ont précédées pour les entretenir, et les générations futures sont tributaires de notre travail. C'est ce lien entre générations qui donne toute sa valeur à la forêt.

Un investissement potentiellement performant

Compte tenu d'une offre structurellement inférieure à la demande, compte tenu de l'augmentation de l'usage du bois dans la production d'énergie et dans la construction pour ses propriétés mécaniques et son bilan carbone imbattable, France Valley considère que la forêt est un investissement qui sera performant pour de nombreuses années. Cette conviction ne peut tenir lieu de garantie, il existe un risque de perte en capital.

Bénéficier du cadre fiscal privilégié des Groupements Forestiers

Les dispositifs fiscaux présentés ci-dessous ne sont pas automatiques, il dépendent de la situation de chacun qui doit être étudiée individuellement; et sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Par ailleurs ils ne sont pas toujours cumulables.

Transmission Régime "Monichon"

Le dispositif connu sous le nom d’amendement Monichon existe depuis 1930. Il permet, en contrepartie de l’engagement pris par le Groupement Forestier de gérer durablement la forêt pendant 30 ans, de bénéficier de droits de transmission (succession ou donation) à hauteur de 75% de la valeur des forêts détenues. Par ailleurs, s’agissant des parts des Groupements Forestiers de France Valley, elles ne sont pas soumises à l’IFI.

Réduction IR
Dispositif IR - PME

Le dispositif IR PME (dit « Madelin ») permet d’investir dans un Groupement Forestier et de réduire l’Impôt sur le Revenu à hauteur de 18% de l’investissement réalisé, en contrepartie d’une durée minimale de conservation de 5 ans ½ à 7 ans et d’un risque de perte en capital. L’investissement est limité à 100.000 euros pour un couple et à 50.000 euros pour une personne seule et par le plafonnement global des niches fiscales de 10.000 euros.

Report d’imposition sur la plus-value : Régime de l’Apport-Cession

France Valley a constitué une SAS qui a pour activité l’acquisition et la gestion de forêts. Cette société permet, outre la diversification de patrimoine, de bénéficier du cadre du report d’imposition dit de l’Apport Cession fixé par l’article 150-0 B-ter du Code Général des Impôts. Cette solution s’adresse à tout actionnaire d’entreprise souhaitant ré-investir, pendant deux ans, au moins 50% du produit de sa plus-value de cession et reporter ainsi l’impôt dont il doit s’acquitter.

Groupements Forestiers

Découvrez notre site thématique dédié aux Groupements Forestiers dontFrance Valley est la référence.

JT 20h00 : « Comment évaluer une forêt, quels sont les risques »

Intégral Placements« Les Groupements Forestiers, un placement traditionnel méconnu »

JT 20h00 : « France Valley recherche les meilleures forêts pour ses Groupements Forestiers »

Enquête de Région : « Pourquoi s’intéresser à la forêt pour son patrimoine? »

Attention, l'investissement dans un groupement forestier
comporte des risques spécifiques

L’investissement dans des parts de Groupements Fonciers Forestiers (GFF) est réservé aux personnes susceptibles, par leur connaissance et leur souci de diversification des placements financiers, de prendre en compte les particularités de cette forme d’investissement. L’investissement dans des parts de GFF présente un certain nombre de risques, notamment les risques suivants :

Risque de perte en capital : le GFF n’offre pas de garantie en capital ; ce type d’activité connaîtra les évolutions et aléas du marché de la sylviculture ; par ailleurs s’agissant d’une société civile, les Groupements Forestier n’offrent pas la limitation aux apports de la responsabilité des associés.

Risques d’exploitation et sur les revenus : exposition à un risque de perte, lié notamment à la variation de la production en qualité, en volume et en valeur, le prix du bois n’étant pas constant dans le temps. En outre, l’exploitation forestière est soumise aux aléas climatiques tels que les tempêtes, le gel, la grêle, les incendies et, de manière générale, les catastrophes naturelles ainsi que les risques phytosanitaires. Le Groupement est également exposé à un risque de perte de marchés et un risque de mévente du produit des coupes de bois, lesquels peuvent dégrader les revenus.

Risque de liquidité : la liquidité est fonction des demandes de souscription ou d’acquisition de parts enregistrées par le Gérant. Aucune garantie ne peut être apportée sur le délai de revente des parts ou sur le prix de cession.

L’attention des souscripteurs est attirée sur le fait que, en contrepartie de réductions d’impôts, ses fonds sont soumis à une contrainte de blocage. Les investisseurs potentiels sont invités à consulter leurs propres conseils préalablement à leur investissement dans des parts de GFF, notamment afin d’appréhender leur situation fiscale particulière. La législation fiscale en vigueur à ce jour est susceptible d’évoluer.

Il est rappelé que les parts de GFF ne peuvent faire l’objet de démarchage au sens de l’article L. 341-1 du Code Monétaire et Financier, d’offre au public au sens de l’article L. 411-1 du Code Monétaire et Financier et sont commercialisées auprès d’un cercle restreint d’investisseurs, sous réserve que ces investisseurs agissent pour compte propre. Les documents joints à ce courriel sont non contractuels et fournis à titre d’information ; leur communication et le contenu de ce site ne constituent en aucun cas une prestation de Conseil en Investissement Financiers, une Offre au ou une recommandation fiscale.