GFI France Valley Patrimoine

Grume du GFI France Valley Patrtimoine

Premier Groupement Forestier d'Investissement
Agréé par l'AMF (Visa G.F.I. n° 19-01)

Principales caractéristiques

Patrimoine
du GFI

GFI France Valley Patrimoine, Groupement Forestier d'Investissement diversifié

Le GFI France Valley Patrimoine n’est pas un nouveau Groupement Forestier : il possède déjà 25 forêts, (33 en intégrant celles en cours d’acquisition), pour une surface totale de 5.500 hectares, ce qui en fait une solution de diversification forestière unique. Ces forêts, réparties sur 6 régions de France, sont constituées d’essences variées (51% feuillus, 49% résineux). Cette diversification, souhaitable, n’élimine par les risques associés à cet investissement : il existe un risque de perte en capital.

Performances
du GFI

performance du GFI

La performance du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine repose sur deux éléments : le rendement provenant des coupes de bois (non garanti, il est par nature irrégulier même si le nombre de forêts permet un certain lissage), et l’évolution de la valeur des parts (à la hausse ou à la baisse), en fonction de l’évolution du marché des forêts. France Valley considère que le marché de la forêt et du bois devraient permettre de dégager des performances positives, mais le capital investi et le rendement ne sont pas garantis.

Liquidité des parts
du GFI

Liquidité du GFI

La liquidité des part n’est pas garantie, tant en termes de rapidité que de valeur. S’agissant du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine, elle est organisée selon le même mécanisme que les SCPI dans l’immobilier : chaque nouvelle souscription est en priorité utilisée pour racheter, à la dernière valeur de retrait publiée, les parts des associés sortants. La liquidité dépend donc des demandes de souscriptions qui seront reçues par France Valley.

Fiscalité
du GFI

Fiscalité du GFI
  • 18% de réduction d'IR en contrepartie d'une durée de blocage des parts pendant 5 ans ½ à 7 ans et d'un risque de perte en capital
  • 75% d'abattement sur les droits de transmission, sans limite de montant et de lignée, sans contrainte de détention, sous réserve d'une gestion durable trentenaire des forêts réalisée par le GFI
  • 100% d'exonération d'IFI sous réserve de détenir moins de 10% du capital du GFI et en contrepartie d'un risque de perte en capital

Risques naturels
du GFI

GFI : connaître les risques

La forêt est un actif tangible, mais il existe un risque de perte en capital. Plus particulièrement, le patrimoine forestier du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine peut être notamment affecté par les tempêtes, les incendies, les crises sanitaires, le gel notamment sur les plantations ou les neiges lourdes qui cassent les cimes. Par ailleurs la rentabilité et la valeur de ce patrimoine dépendront de l’évolution, à la hausse ou à la baisse, du cours des essences présentes dans les forêts détenues par le GFI.

Assurances
du GFI

GFI assurances

Le Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine prend systématiquement des assurances qui couvrent en partie la valeur des actifs contre les tempêtes, les incendies, et parfois contre le gel ou les neiges lourdes (il n’existe pas d’assurance contre le risque phytosanitaire). Par ailleurs, la diversité du patrimoine du GFI sur les axes géographies, essences et maturités des forêts, limitent ces risques. Enfin, France Valley, dans l’analyse préalable des forêts acquises par le GFI, étudie leur adaptation au changement climatique.

Frais
du GFI

GFI : frais

Les frais supportés par le Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine sont de trois ordres :

  • Frais à l'investissement (éventuels droits d'entrée, commission de souscription). Il n'y a pas de frais de sortie.
  • Frais récurrents de gestion, qui viennent en déduction du rendement du patrimoine du GFI
  • Frais liés aux acquisitions des actifs forestiers, qui sont capitalisés dans la valeur des parts du GFI

Souscrire
des parts du GFI

GFI Souscrire des parts

Avant toute souscription de parts du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine, les investisseurs sont invités à prendre connaissance de la Note d’Information, de la Plaquette Commerciale, des Statuts et du DIC. Ces éléments sont disponibles auprès des professionnels du patrimoine et de France Valley.

Il suffit de remplir un bulletin de souscription de parts du GFI, de l’envoyer avec le règlement et les pièces demandées, dans les heures qui suivent France Valley vous adressera une attestation de souscription des parts du GFI.

Choix des forêts
par le GFI

GFI forêts détenues

France Valley, gérant du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine, recherche, étudie et négocie l’acquisition des forêts. Ce choix est réalisé en fonction de la station forestière (sols, pluviométrie, températures historiques, accès, pentes, expositions…) et des peuplements (essences, densités, qualités, état sanitaire, débouchés). Toutes les forêts font en outre l’objet d’une contre-expertise par un Expert Forestier indépendant.

Evaluation des parts
du GFI

GFI évaluation

Le Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine a nommé un Expert évaluateur indépendant, qui a été soumis à l’avis de l’AMF. Celui-ci réalise les expertises lors de l’acquisition des forêts, il actualise cette évaluation tous les trois ans, puis renouvelle une expertise complète entre la dixième et quinzième année suivant l’acquisition. Sur cette base, France Valley actualise tous les six mois la valeur des parts du GFI.

Reportings
du GFI

GFI Reporting

France Valley, gérant du Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine, rédige un reporting semestriel qui présente le patrimoine forestier, les exploitations, le contexte général, et l’évaluation des parts. Par ailleurs, les associés du GFI sont convoqués en Assemblée Générale annuelle, pour voter, par correspondance, sur les comptes, le dividende, sur la base d’un rapport de gestion qui leur est communiqué.

Gouvernance
du GFI

GFI Gouvernance

Le Groupement Forestier d’Investissement GFI France Valley Patrimoine dispose d’un gérant (la Société de Gestion de Portefeuille France Valley), d’un Dépositaire, d’un Commissaire aux Comptes, et d’un Conseil de Surveillance. Par ailleurs, France Valley a mis en place des procédures dans le cadre de sa politique de gestion de risques et de la conformité, conformément aux dispositions du Code Monétaire et Financier et au règlement de l’Autorité des Marchés Financiers.

Pour plus d'information sur le GFI France Valley Patrimoine

Fonctionnement du Groupement Forestier d'Investissement
Où sont les forêts du GFI France Valley Patrimoine ?
Quelles sont les essences ?
Quelle sont les maturités des forêts ?

Opportunités du GFI
d'après France Valley

France Valley considère que l’investissement forestier dans un Groupement Forestier d’Investissement via le GFI France Valley Patrimoine présente des caractéristiques propres à lui donner toute sa place dans la patrimoine des épargnants :

  • L'offre de forêts en vente est structurellement limitée pour une demande importante, ce qui fait pression sur les prix. Cette demande est d'autant plus forte, notamment de la part des institutionnels (assurances, banques, mutuelles, holdings), que les taux d'intérêts sont faibles. La performance de l'investissement forestier est compétitive.
  • Le matériaux bois est un matériaux d'avenir : plus léger et plus souple d'utilisation que le béton ou l'acier à résistance identique, il séquestre du carbone alors que la fabrication du béton et de l'acier en émet beaucoup. La hausse de l'utilisation de ce matériaux dans la construction est très importante ces dernières années et France Valley considère que c'est une tendance de long terme.
  • Le bois est la première ressource d'énergie renouvelable, devant l'éolien ou le photovoltaïque. Le bois brûlé n'émet pas de CO2 supplémentaire mais du CO2 qui avait été capté, et les bois plantés ou régénérés naturellement en remplacement de ceux prélevés, captent à leur tour ce CO2. Cette source d'énergie renouvelable est de plus en plus utilisée dans les installations de chauffage collectif.
  • Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles ne sont pas constantes dans le temps, mais il demeure intéressant de constater que la volatilité de la valeur des forêts est faible, qu'elle est décorrélée des marchés financiers, et qu'elle a progressé en moyenne de plus de 3% par an sur les 20 dernières années (Source : Safer). La valeur des forêts du GFI France Valley Patrimoine pourra suivre une évolution différente, mais France Valley considère que cet investissement, réalisé sur au moins 10 ans, est performant.

Riques du GFI
d'après France Valley

Les opportunités du Groupement Forestier d’Investissement présentées ci-dessus peuvent ne pas se vérifier même si, d’après France Valley, cela semble peu probable à long terme. Cependant, des risques doivent être pris en compte.

  • Le réchauffement climatique est une réalité constatée par les forestiers depuis de nombreuses années. Il a des effets importants sur les forêts. Si plusieurs années de suite des sécheresses prolongées se produisent, les arbres souffrent : au mieux il poussent moins vite, au pire ils dessèchent et meurent. En tout état de cause, ce réchauffement les affaiblit, les rendant plus vulnérables aux attaques phytosanitaires. Un portefeuille d'essences diversifiées, le renouvellement progressif des forêts avec des essences plus adaptées, la concentration sur des secteurs bien arrosés, sont autant de stratégies pour limiter les effet du réchauffement climatique, mais ces risques, de plus en plus importants, ne peuvent être écartés.
  • Il est plus difficile de dire si les tempêtes sont le résultat d'un dérèglement climatique, mais elles sont fréquentes. Les forêts du GFI France Valley Patrimoine en subissent régulièrement, de manières très localisées. Dans ce cas, le GFI perçoit une indemnité d'assurance et revend les bois tombés, ce qui lui permet de compenser la perte de valeur, voire d'avantage. Si la tempête est nationale (comme en décembre 1999), alors le cours du bois s'effrondre et l'indemnité ne permet pas de compenser la totalité de la perte subie. De ce point de vue la diversification géographique est une stratégie importante pour l'investissement forestier.
  • Les incendies sont spectaculaires, et leurs images présentes dans l'actualité tous les étés. Ce n'est cependant pas le risque le plus élevé. En effet les incendies sont concentrés dans la moitié sud de la région PACA, ou le GFI France Valley Patrimoine n'investi pas. En outre une assurance est systématiquement prise. Contrairement à la tempête cependant, le bois brûlé est impropre à la vente après un incident, sauf dans les forêts matures (le feux passe sans consumer les grumes).
  • Investir dans le GFI France Valley Patrimoine c'est détenir non pas des forêts directement mais des parts de Groupement Forestier d'Investissement. On trouve donc les risques spécifiques à tout investissement financier : qualité du gérant, liquidité des parts...

Pour plus d'information sur le GFI France Valley Patrimoine

Histoire du Groupement Forestier d'Investissement (GFI)

Les GFF

Les Groupements Fonciers Forestiers (GFF), plus communément appelés Groupements Forestiers, ont été créés en 1954. Leur objectif était de permettre d’organiser les successions familiales sans découper le patrimoine entre les héritiers, tout en continuant à bénéficier du dispositif d’abattement de la valeur des forêts de 75% pour calculer les droits de transmission (qui eux existent depuis 1930).

Depuis 2008 la demande des épargnants pour des investissements tangibles et vertueux augmente. Ils peuvent acquérir des parts de Groupements Forestiers non familiaux, notamment proposés par France Valley. Cependant, pas prévus pour cela, les GFF présentent plusieurs faiblesses : la responsabilité des associés n’est pas limitées aux apports (même si l’on écrit le contraire dans les statuts : on ne peut déroger à la loi contractuellement), et les parts ne pouvant pas êtres présentées à plus de 150 personnes, leur taille et donc leur diversification est limitées, et la liquidité est difficile à organiser.

Les investisseurs professionnels se sont saisis de ces incohérences, auxquelles le législateur a apporté une réponse en octobre 2014, dans la loi de modernisation de l’agriculture et de la forêt, en créant le Groupement Forestier d’Investissement Forestier (GFI) dans le code forestier. Pendant les années qui ont suivi, il a fallu apporter une modification au code monétaire et financier, puis l’Autorité des Marchés Financiers a du adapter son règlement général pour pouvoir donner son Visa à ce nouveau produit financier. Le CMF a été modifié en novembre 2018, le Règlement Général de l’AMF a été modifié en mars 2019, et le premier Visa a été délivré par l’AMF à un GFI le 18 octobre 2019, en l’occurence au GFI France Valley Patrimoine, seul Groupement Forestier d’Investissement agréé à ce jour : Visa G.F.I. n° 19-01.

Les GFI

le Groupement Forestier d’Investissement sont des GFF qui font offre au public. Cette offre au public n’est possible que sous réserve de l’octroi d’un Visa par l’AMF. Ce visa emporte de nombreuses conséquences, dont en particulier le fait que la responsabilité des investisseurs est alors limitée à leurs apports. En outre l’offre au public permet de collecter des capitaux de manières illimitée et donc de mieux diversifier le patrimoine. Par ailleurs, cette ouverture au public permet de faciliter l’organisation de la liquidité puisque les parts peuvent être proposée à un nombre illimité d’investisseurs potentiels. La gouvernance du GFI est améliorée : CAC, Conseil de Surveillance, Expert Evaluateur. Enfin toute la documentation contractuelle est commerciale a été validée par l’AMF, dans le but de communiquer une information exhaustive et non trompeuse : les investisseurs sont invités à se reporter à une Note d’Information, à la Plaquette Commerciale, aux Statuts et au DIC qui sont mis à leurs disposition auprès de leur conseiller financier ou de France Valley.

France Valley

France Valley est le premier investisseur forestier privé en France. Société de Gestion agréée par l’AMF, elle est la première, et la seule à ce jour, à obtenir un Visa de l’AMF pour son Groupement Forestier d’Investissement, le GFI France Valley Patrimoine. France Valley regroupe une équipe de 11 personnes, dont plusieurs anciens dirigeants de sociétés de portefeuille. Son objectif est d’être le premier opérateur du foncier au sens large pour les épargnants (forestier, viticole et agricole), et d’apporter à ces investissements la même rigueur que pour tout actif financier. France Valley travaille avec plus de 350 conseillers en gestion de patrimoine, banques privées et family offices, qui proposent ses solutions d’investissement à leurs clients.