Investissements forestiers

France Valley, spécialiste de l'investissement forestier

Pour diversifier son patrimoine avec un actif décoléré des marchés financiers, avec une faible volatilité, tout en prenant en compte ses risques (risque de perte en capital, rendement modeste, risques naturels), l'investissement forestier est une solution d'investissement pertinente. Nos solutions d'investissement permettront également de préparer sa succession ou réduire son Impôt sur le Revenu (en contrepartie du risque de perte en capital et d’une durée de blocage des parts), sans augmenter son exposition à l’IFI.

Découvrez nos solutions d'investissement

GFI France Valley Patrimoine


  • Constituer un patrimoine naturel en France
  • Préparer la transmission de son Patrimoine
  • Sans s'exposer à l'IFI
À partir de :
33 150 €
Capitalisation actuelle :
370 M€

103 forêts détenues sur plus de 19 000 hectares

Risque de perte en capital
Forêts certifiées PEFC ou FSC
VISA AMF G.F.I n°19-01

GFI France Valley Forêts


  • Constituer un patrimoine naturel en France
  • Préparer la transmission de son Patrimoine
  • Réduire son Impôt sur le Revenu de 18%
  • Sans s'exposer à l'IFI
À partir de :
1 000 €
Capitalisation actuelle :
En cours de capitalisation

Risque de perte en capital
Forêts certifiées PEFC ou FSC
VISA AMF G.F.I n°23-08  

France Valley Foncière Europe


  • Constituer un patrimoine naturel pan-européen
  • Réemployer un produit de cession (art. 150-0B ter du C.G.I.)
  • Sans s'exposer à l'IFI
À partir de :
100 000 €
Capitalisation actuelle :
62 M€

47 forêts détenues sur plus de 5 000 hectares

Risque de perte en capital
Forêts certifiées PEFC ou FSC

France Valley Revenu Europe


  • Constituer un patrimoine naturel pan-européen
  • Réduire son Impôt sur le Revenu de 18%
  • Sans s'exposer à l'IFI
À partir de :
1 000 €
Capitalisation actuelle :
En cours de capitalisation

Risque de perte en capital
Forêts certifiées PEFC / FSC

Questions fréquentes

Pourquoi investir dans la forêt ?

  • La forêt est un investissement qui doit représenter une part raisonnable du patrimoine, il n’est pas sans risques, mais il est décorrélé des marchés financiers, sa performance se construit au rythme de la nature et de l’intérêt que présente la terre pour les investisseurs français et étrangers : il peut récompenser les épargnants patients. Son rendement est modeste mais dans le contexte de taux bas il reste performant, d’autant plus qu’il produit des revenus faiblement taxés. C’est donc de l’épargne longue, voire intergénérationnelle.
  • Optimiser fiscalement sa situation personnelle et familiale : en gardant à l’esprit que la fiscalité ne peut être le seul objectif et que ces avantages fiscaux ont des contreparties.
  • Accompagner l’essor économique de la filière bois et donner à son épargne une utilité environnementale et sociale : la forêt a de nombreuses fonctions. Elle a un rôle économique important, un rôle social dans le cadre de la pratique de la chasse, mais aussi des promenades, et enfin, elle joue un rôle écologique, puisqu’elle abrite une part importante de la biodiversité et capte 20% des émissions de gaz à effet de serre de la France.
En savoir plus

Quelle est la durée d'un placement ?

Il s’agit d’un placement de long terme, lié aux cycles naturels de la forêt. L’exploitation de la totalité d’un massif composé par exemple de résineux, pourra prendre 40 à 70 ans. Par ailleurs, le coût d’acquisition des forêts par le fonds (droits de mutation et frais de notaires), comme pour l’immobilier, est élevé, et nécessite quelques années avant d’être compensé par le rendement de la forêt. Enfin, le marché de vente de parts « en secondaire » n’est pas toujours organisé. C’est donc un actif peu liquide. Le prix de cession qui ne peut être connu peut être inférieur à l’investissement de départ. Plus les parts peuvent être conservées sur le long terme, moins ces contraintes auront d’impact. Nous conseillons un délai minimum de conservation de 10 ans.

Quel est le rendement de la forêt ?

Il est modeste. Il varie entre 1% et 3% et se situe en général aux alentours de 2% en intégrant un éventuel loyer de chasse. Il s’agit évidemment d’une moyenne. Une forêt landaise de production de pins maritimes générera plus de rendement qu’une forêt de jeunes feuillus. Par ailleurs, la valeur de la forêt augmente régulièrement avec la pousse des peuplements, soit environ 1% à 3% par an, à moins évidemment que des coupes importantes ne viennent entamer ce capital.Par exemple une seule petite forêt de chêne ne pourra générer des revenu de coupes de bois d’œuvre que tous les 15/20 ans. Pourront venir s’intercaler quelques coupes de bois de chauffage ou d’industrie lors de coupes d’assainissement par exemple. Le rendement est donc par nature irrégulier. Dans un Groupement Forestier qui fera l’acquisition de plusieurs forêts de maturités variées et de tailles significatives, pourra lisser un peu ces revenus : il est donc essentiel de les considérer sur longue période. Et en forêt une longue période, c’est plus de 10 ans.

Quels sont les engagements forestiers de France Valley ?

Convaincus que les stratégies de développement durable sont les plus pertinentes à long terme au regard de l’ensemble des enjeux sociétaux et environnementaux auxquels doivent répondre les sociétés, nous avons développé des pratiques vertueuses en fonction de la nature des investissements réalisés. Découvrez notre charte de gestion durable des forêts françaises :

Lire la Charte

Est-ce que je peux choisir la forêt ou la région dans laquelle je souhaite investir ?

Nos fonds ont pour but d’acquérir de nombreuses parcelles, aussi bien réparties que possible sur le territoire en France ou en Europe. En investissant dans une des solutions France Valley, vous ne choisissez pas la forêt ni la région dans laquelle vous souhaitez investir.

Les forêts France Valley

Abonnez-vous à notre newsletter

En vous inscrivant, vous recevrez tous les mois un condensé de nos dernières actualités et de nos futurs événements.