🌳 Le prix moyen des forêts augmente de + 3,5 % en 2018 ! *

🌳 Le prix moyen des forêts augmente de + 3,5 % en 2018 ! *

🌳 Le prix moyen des forêts augmente de + 3,5 % en 2018 ! *

Pour la 24ème année consécutive, la SAFER (Sociétés d’aménagement foncier et établissement rural) a présenté son bilan 2018 : avec des prix en hausse et un volume de transaction record, la forêt demeure un secteur d’investissement attractif.

Pour vous résumer les points clés du communiqué de l’Indicateur du marché des Forêts en France :

Les forêts non bâties se sont échangées au prix moyen en 2018 : de 4 250 euros/ha, + 3,5 %
Cette progression concerne la plupart des régions. Après la stabilité de 2017, elle est en grande partie liée à la hausse significative du prix du bois (+ 6,9 %). Cette diversité des prix reflète la qualité des biens mis en vente, la localisation géographique et le degré de concurrence entre candidats à l’acquisition.

Nouveaux sommets pour le nombre de transactions et la valeur du marché
Le nombre de transactions augmente encore en 2018 (+ 3,3 %, 19 080), toujours porté par le dynamisme du marché des forêts de 1 à 10 ha. La surface totale vendue est quasiment stable (- 0,6 %). Avec 130 100 ha échangés, l’année 2018 reste proche du record de 2017. La valeur du marché s’apprécie de 5,6 %, à 1,6 milliard d’euros ; les forêts non bâties représentent un tiers du total du marché (524 millions d’euros).

Les forêts de taille importante restent rares et nécessitent donc une expertise et un sourcing très spécifique 
Après deux années de remontée, le nombre de ventes de forêts de plus de 100 ha se replie de 13 % (130 transactions) tandis que les surfaces cèdent 10 % (29 200 ha). Parmi elles, les forêts non bâties suivent la même tendance et ne représentent que 70 transactions et 14 500 ha. Sur ce segment restreint, les personnes morales, comprenant les groupements forestiers, accroissent nettement leur activité et concluent deux tiers des acquisitions.

* Les performances passées ne préjugent pas des performance futures.

Avertissement :

L’investissement forestier présente des risques spécifiques, notamment de perte en capital, de liquidité et de responsabilité des associés non limitée aux apports. Les avantages fiscaux associés dépendent de la situation de chacun et sont accordés en contrepartie de ces risques et d’une durée de blocage des parts. En outre, ils ne peuvent faire l’objet d’une offre au public ou de démarchage bancaire et financier.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn