Champagne : investissez dans la vigne avec les vignerons

Champagne : investissez dans la vigne avec les vignerons

Champagne : investissez dans la vigne avec les vignerons

 

Pour éviter que les maisons de négoce ne captent l’essentiel des vignes, une foncière rachète 8 hectares et lance une souscription.

Les vignerons ont de plus en plus de mal à acquérir une part des 150 à 200 hectares de vignes qui changent de propriétaire chaque année en Champagne. « La grande majorité des hectares à la vente sont achetés par les maisons de négoce. À terme, cela met en péril l’équilibre du vignoble champenois qui veut que vignerons et coopératives produisent et que les maisons commercialisent », s’inquiète Xavier Muller, président de Mailly Grand Cru et vice-président de la Fédération des coopératives champenoises (FCVC).

DES PROPRIÉTÉS TROP PETITES

Cet appétit des grandes maisons pour le foncier s’explique par leur besoin d’assurer leurs approvisionnements alors que les prix des raisins ne cessent d’augmenter (lire La RVF n° 631, mai 2019). Face à l’augmentation du prix de l’hectare de vignes (1,1 million d’euros en moyenne), vignerons et coopératives peinent à s’aligner. « Nous avons 16000 vignerons pour 34 000 hectares. Selon nos estimations, 15% de cette superficie est déjà détenue par les maisons, analyse Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons de la Champagne. Beaucoup d’exploitations ne possèdent que deux hectares, alors que la rentabilité n’est atteinte qu’à partir de trois hectares. »

INVESTIR À PARTIR DE 1000 EUROS

D’où la solution mise en place par la FCVC en partenariat avec la Safer : la création de la foncière France Valley Champagne. « En achetant pour 8 millions de vignoble avec cette souscription, ce qui correspond à peu près à huit hectares, notre objectif est d’entrer au capital des exploitations, et de sécuriser vignerons et coopérateurs pour qu’ils puissent un jour racheter les parts », confie Xavier Muller, qui évoque déjà la possibilité de créer d’autres foncières en Champagne si le succès est au rendez-vous. Ouverte à tous, cette foncière permet, à partir de 1000 euros, d’acheter des parts. Le rendement financier n’est pas mirobolant (autour de 1 % par an), mais l’investissement permet d’avoir accès à des bouteilles à prix préférentiels. Surtout, vous aurez la satisfaction de
participer, à votre échelle, au grand jeu de pouvoir qui se joue en Champagne.

Fabien Humbert (La revue du vin de France)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn